À quoi sert un échangeur d’air ?

Des études démontrent que la majorité des gens passent 90 % de leur temps à l’intérieur de leur maison. De plus avec les nouvelles normes novoclimat et les technologies des nouvelles particules isolantes (fenêtre et isolation) les maisons deviennent de plus en plus étanches. Le résultat : plus de 50 % des maisons québécoises présentent des signes d’humidité.

C’est pourquoi l’installation d’un échangeur d’air devient quasi-obligatoire. La présence d’un échangeur d’air et d’une ventilation adéquate permet non seulement d’assainir l’air, mais aussi de réduire les symptômes d’allergies et de malades pulmonaires. Elle permet également de sortir l’air vicié de la maison et d’apporter de l’air frais de l’extérieur. Dans une résidence moderne, on considère que le volume d’air doit être complètement remplacé au minimum toutes les deux à trois heures afin de vivre dans une qualité d’air respectable.

** Une étude effectuée en 2010 par le Dr Tom Kovesi, spécialiste des maladies respiratoires infantiles, auprès de la communauté de Qikiqtaaluk, au Nunavut, communauté où le taux de maladies pulmonaires infantiles est très élevé, a prouvé que l’échangeur d’air à récupération de chaleur a contribué de manière significative à réduire les symptômes de maladies pulmonaires chez les enfants. Il peut en faire de même chez vous. Si vous ou un membre de votre famille souffre d’asthme, d’allergies ou de maladies pulmonaires, l’installation d’un échangeur d’air réduira les allergènes, la poussière et autres irritants atmosphériques présents dans l’air.

Comment choisir la puissance de mon échangeur d’air ?

Le CFM de l’échangeur est la mesure de la puissance de l’échangeur d’air. Plus le CFM est élevé plus la puissance de l’échangeur est élevée. On choisit le nombre de CFM en fonction de la grandeur de l’habitation et le nombre de sorti d’air qui est installé.

Il existe une règle bien simple pour connaitre approximativement votre besoin en CFM

((Additionné votre nombre de pieds carré par étage x hauteur des plafonds) / 60) X 0,35

= nombre de CFM approximatif nécessaire pour permettre le changement d’air de votre habitation en 2 heures.

Est-ce que c’est possible d’installer un échangeur d’air dans une habitation déjà construite ?

Oui il est possible. Nous allons souvent utiliser les plafonds suspendus dans le sous-sol et les gardes-de-robe de la maison pour y passer les conduits de ventilation afin d’atteindre le grenier. Vous ne voyez toujours pas comment un échangeur d’air pourrait être installé dans votre habitation déjà construite ?

Faite appel a un de nos spécialistes et il trouvera la solution pour vous !

Quel est la différence entre les modèles ERV (récupérateur d’énergie) et HRV (récupérateur de chaleur) ?

Le terme ERV signifie que l’échangeur est récupérateur de chaleur mais également récupérateur d’énergie (récupère également une partie de l’humidité au besoin). Il permet de maintenir un taux d’humidité constant tout au long de l’année. En hiver, il limite la quantité d’humidité sortant afin que la maison ne devienne pas trop sec et en été il limite la quantité d’humidité entrant afin que la maison ne devienne pas trop humide. Très utilise pour quelqu’un qui utilise beaucoup la climatisation en été et ne rouvre pas beaucoup les fenêtres.